Le Qi Gong et la respiration

Le Qi Gong est une tradition chinoise  millénaire. Composé d’exercices effectués debout, assis ou allongé selon le besoin, le Qi Gong est à la portée de tout le monde; les mouvements effectués sont lents et harmonieux, calqués sur la respiration.

La position du corps pendant l’exercice est aussi importante que l’exercice lui-même (pieds parallèles légèrement écartés, dos droit sans tension, épaules abaissées, tête droite comme suspendue par un fil, regard porté en face de soi).

Le Qi Gong, très  pratiqué en Chine, connait un regain d’intérêt en France pour sa capacité, si pratiqué quotidiennement, à gérer le stress, ennemi public N°1 de la santé.

Chaque séance dure entre 15 et 20 minutes et apporte une relaxation immédiate.

Le premier exercice que l’on apprend en général est celui de « la respiration de la grue ». Il nous apprend à respirer par l’abdomen. La respiration abdominale est une source de bienfaits dans le sens où elle permet une oxygénation optimale, un massage des organes (foie, pancréas, rate, reins, intestins) et des muscles (abdomen et dos).

Il existe beaucoup de sortes de Qi Gong, autant que de courants de pensée (taoiste, shaolin, …),  les exercices les plus anciens datent du début de la médecine chinoise et n’ont cessé d’évoluer pour s’adapter à la modernité. Nous avons beaucoup à apprendre de cette tradition, tout comme de la médecine chinoise, tous deux créés dans le respect de la globalité de l’être humain.

Publicités