Résumé de la conférence du 3 Décembre 2019

Un grand merci tout d’abord aux personnes présentes.

Plusieurs thèmes ont été abordés.

Le respect des lois de la vie, base vitale pour la santé, telles que:

. la respiration avec quelques exercices dans la journée (profonde inspiration, pause, profonde expiration, pause), respiration ample qui apporte la détente et pour l’oxygénation de chacune des cellules

. Le sommeil, suffisant et réparateur, en s’accordant des temps de repos même brefs dans la journée

. l’activité physique, celle qui vous convient, pratiquée régulièrement, qui va accélérer la circulation de la lymphe et l’évacuation des déchets (entre autres)

. la nutrition de chacune des cellules en choisissant des aliments bio, frais, cueillis à maturité (production locale) qui seront consommés de préférence crus (perte de minéraux pendant la cuisson) ou sous forme de jus en cas d’intestins irrités

Quelques moyens naturels en prévention des soucis de santé

. Le jeûne ou repos digestif donne à notre corps le temps de se nettoyer et de se réparer, un ou plusieurs jours à l’eau, un repas sauté dans la journée (matin ou soir), un repas par jour, autant de façons de se détoxiner (1)

. Le lavement intestinal et l’hydrothérapie du colon pour le maintien d’intestins en bonne santé

. Les plantes vont équilibrer et modifier le terrain. En prévention comme en curatif. Exemples de plantes bien de chez nous comme la sauge, le plantain, la mélisse, le thym serpolet, la bruyère, la mauve, le souci, l’ortie…mais aussi des mélanges de plantes en poudre pour des cures (2)

. L’argile blanche ou verte (montmorillonite) en interne (3) pour assainir le système digestif

Le stress au travail, pistes à explorer

. Se reminéraliser (infusion d’ortie, chlorure de magnésium, Eau de Quinton)

. Les plantes calmantes comme la mélisse fraîche (voire Eau de mélisse en pharmacie), la passiflore, le tilleul, les fleurs d’aubépine

. Les plantes adaptogènes en cure d’un à deux mois comme l’éleuthérocoque (racines ou teinture-mère), la rhodiola (racines ou teinture-mère)(4), le tulsi (ou basilic sacré), l’ashwaganda (poudre)

. Soigner les glandes surrénales, siège de notre énergie, par des mélanges de plantes en poudre (2)

. La sophrologie, la méditation, le yoga, tout type de sport surtout pratiqué en extérieur (oxygénation)

. L’état migraineux semble s’améliorer avec la prise sur le long terme d’infusion de grande camomille (5)

Merci pour le partage et à bientôt!

Pascale

 

(1)Helmut Lützner « Le jeûne »

(2) Mélanges de plantes en poudre « Regenere »pour soutenir chaque organe, sur le site « abc de la nature »

(3) Raymond Dextreit « L’argile qui guérit »

(4) à raison de 60 à 100 gouttes le matin dans un peu d’eau

(5) https://www.altheaprovence.com/?s=grande+camomille

Pour plus de détails sur le stress et les plantes: https://www.altheaprovence.com/anti-stress-plantes/