Bienvenue en Corrèze!

Une année de silence plus tard, le temps nécessaire pour un nouveau départ, je reprends la plume.

Le déménagement en Corrèze du sud en février 2017, la découverte de ce nouvel environnement sauvage et plein de promesses, la préparation du potager, la plantation d’arbres fruitiers, tout cela a rempli mon espace temps.

« Non, rien de rien, non je ne regrette rien… »; c’est exactement ce que je me dis chaque jour depuis 9 mois (le temps d’une re-naissance). Vivre dans la campagne profonde, dans un décor naturel protégé est un ressourcement inépuisable. A moi de le garder intact et de le dynamiser, de l’améliorer et de le faire perdurer.

Pour cela il existe des outils.

Tout d’abord la permaculture: retrouver et appliquer les principes d’une organisation pleine de bon sens (1), se réapproprier le savoir ancestral, étayé par les découvertes récentes, sur la vie des arbres et des plantes sauvages (2), comprendre l’interaction du tout et surtout, surtout s’ingérer le moins possible, laisser vivre la nature dans un total épanouissement (ni taille, ni tonte, ni coupe).

Puis la non-consommation: éradiquer nos habitudes de consommateurs soumis à des pulsions d’achat incontrôlées, ne pas acheter ce qui ne peut pas être recyclé et recycler ce qui peut l’être (tendre à zéro déchet), produire pour devenir plus autonome et fuir les produits industriels (et leur cortège de produits chimiques) et les grandes surfaces.

Et enfin l’hygiénisme qui, comme en permaculture, propose un modèle où l’être humain met à disposition de son corps juste ce dont il a besoin et s’abstient de s’ingérer dans les processus de régénération du corps. En un mot, ne rien faire qui pourrait entraver la bonne marche de la nature (3).

La compréhension de tous ces principes est encore marginale dans la population. Je suis stupéfaite de voir à quel point la population dans les campagnes subit de plein fouet la course à la consommation, surtout sur le plan alimentaire, avec son cortège habituel d’obésité et de maladies. Je pensais trouver un monde plus ancré dans le respect de la vie, je me trompais lourdement. Mon association « Hygiène de Vie et Régénération » a encore de beaux jours devant elle (malheureusement)!

Pascale

 

 

(1) Voir le site « permacultureagroécologie » de Damien et ses vidéos sur youtube

(2) Voir les ouvrages et les vidéos de Francis Hallé, véritable ode aux arbres (vous ne regarderez plus jamais les arbres de la même façon)

(3) Voir tous mes articles en lien avec l’hygiénisme sur ce blog