le plantain

Prenez, usez et abusez des plantes, même si vous ne connaissez pas exactement leurs vertus, elles, elles sauront ce qu’elles doivent faire! faisons leur confiance!

Le plantain est une plante vivace très courante en France. Nous trouvons surtout deux variétés : le grand plantain et le plantain lancéolé.

 

Plantain moyen

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Grand plantain                                                                          Plantain lancéolé

 

 

 

 

 

 

Plantain lancéolé

 

 

 

Le grand plantain a des feuilles arrondies, en rosette au pied de la plante alors que le plantain lancéolé (en forme de lance) a de nombreuses feuilles étroites et longues, profondément nervurées (herbe aux cinq coutures). Nous les trouvons toutes deux sur les talus, dans les prés, dans les jardins, de mars à octobre. Sa caractéristique est d’avoir une odeur forte d’humus, de champignon quand on écrase les feuilles entre les doigts.

Le plantain n’est pas très utilisé en herboristerie à l’heure actuelle et c’est bien dommage! Il compte parmi les très rares représentants des plantes astringentes-émollientes (1), l’astringence qui resserre les tissus et facilite la cicatrisation, l’émollient, son contraire, qui amollit et détend les parties enflammées ou irritées.

Propriétés internes

. vertu dépurative (qui nettoie)  dans les maladies des voies respiratoires, des voies urinaires (favorise l’élimination de l’acide urique), du foie et tout autre système, la maladie n’étant que le résultat de l’accumulation des déchets dans ces organes et systèmes.

. vertu émolliente (adoucissante) et anti-inflammatoire dans les bronchites et catarrhes bronchiques, dans les diarrhées, les inflammations de la gorge (angines).

. vertu laxative: pour les intestins, les graines de plantain mucilagineuses, ou psyllium (3), servent de laxatif en gonflant et favorisant l’évacuation.

Propriétés externes

. vertu astringente sur les blessures de tout genre avec une certaine activité anti-bactérienne (2), sur les yeux irrités

. vertu calmante sur les piqûres d’insectes et d’ortie

Utilisations

. en interne sous forme d’infusion prolongée (feuilles) ou de décoction (feuilles, tiges et racines)

. en externe sous forme de compresses imbibées d’une infusion/décoction concentrée, sous forme de feuilles écrasées et appliquées telles quelles sur les blessures, plaies et piqûres

. jeunes feuilles crues à rajouter en petits morceaux aux salades, feuilles cuites dans les soupes et légumes cuits

. graines (ou psyllium) pour favoriser l’évacuation des selles

. les graines sont aussi très appréciées des oiseaux à une époque de l’année où les vivres se font rares!

 

(1) source: « Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France » Paul Victor-Fournier, éditions Omnibus, préfacé par Clotilde Boisvert, fondatrice de l’Ecole des Plantes à Paris

(2) source: « Petit Larousse des plantes médicinales » Gérard Debuigne et François Couplan, éditions France Loisirs 2010

(3) le psyllium se vend à part de la plante, il sera utilisé dans de l’eau où on le laissera gonfler, et accompagné de deux autres verres d’eau pour éviter une possible déshydratation

 

Publicités